Pour comprendre la création de la ligue Auvergne-Rhône-Alpes de la FFHM, il faut remonter au 8 février 1992, date de parution au Journal Officiel de la Loi d'orientation no 92-125 du 6 février 1992 relative à l'administration territoriale de la République.

Son article 4 reproduit ci-dessous, ne laisse plus de place aux entités du Lyonnais et du Dauphiné Savoie, car elles ne sont pas des circonscriptions régionales.


Art. 4. - Pour exercer leurs missions, les services déconcentrés des administrations civiles de l’Etat sont, sauf disposition législative contraire ou exception prévue par décret en Conseil d’Etat, organisés dans le cadre des circonscriptions territoriales suivantes:
- circonscription régionale;
- circonscription départementale;
- circonscription d’arrondissement.

Ainsi, la Direction Régionale de la Jeunesse et des Sports nous sollicitera de plus en plus afin que nous réalisions la fusion des deux comités.

Deux réunions auront lieu, l'une à Echirolles le 1er février 1995 (les présidents de l'époque étaient Mrs Jean FROMENT pour le Lyonnais et René MARCHIONI pour le Dauphiné Savoie), l'autre à Lyon le 28 novembre 1995. Mais ces premières démarches ne déboucheront pas, car à l'époque la réunion des deux comités n'était pas formellement obligatoire. De plus, les CROS étaient séparés et peu enclins à fusionner, et il existait toujours une "délégation" de la DRJS à Grenoble.

En 1999, l'incitation de la DRJS à réunir le Lyonnais et le Dauphiné Savoie devient plus forte. Une Equipe Technique Régionale (ETR) est créée le 20 décembre 1999 à l'Isle d'Abeau. Le 9 janvier 2000 l'ETR (Voir la liste des éducateurs) est mise en place avec comme coordonnateur, Mr André THIMONIER, Conseiller Technique Régional. Une convention sera signée le 24 avril 2000 (Voir la convention).

Le 5 mai 2000, par courrier, la ligue du Lyonnais contacte le comité du Dauphiné Savoie et propose de mettre en place une coordination chargée de préparer la réunion des deux comités. Le 23 juin 2000, le comité directeur du Dauphiné Savoie refuse.

Lorsque Mr Jean Claude BOYER prend la présidence du comité du Dauphiné Savoie, il proposera rapidement à son homologue du Lyonnais, Mr Guy FROMENT, de relancer le processus de réunion des deux comités par la mise en place d'une coordination.

Il est tout d'abord décidé que chaque comité directeur se prononcera sur le sujet, et dans l'affirmative, soumettra à sa prochaine assemblée générale de voter le principe de la mise en place d'une coordination chargée de préparer la réunions de la ligue du Lyonnais et du comité du Dauphiné Savoie.

Le 27 octobre 2002, l'assemblée générale du comité du Dauphiné Savoie vote à l'unanimité un projet de coordination. Le 23 novembre 2002, la ligue du Lyonnais, réunie en assemblée générale, en fera de même, à l'unanimité.